Histoire de l'aloe vera

Nous ne sommes pas parvenu à dire avec certitude depuis quand l'aloe vera a été reconnu comme plante médicinale. Les premières preuves retrouvées datent de plus de 2000 avant JC mais des représentations de la plante ont été découvertes 4000 ans avant notre ère. Avec son cortège de mythes et de légendes tout au long des civilisations de l'antiquité, il a été gratifié d'un statut quasi divin et vénéré pour ses vertus de guérison.

En tout cas, il n’y a aucun doute que l’aloé véra a joué un rôle essentiel dans la pharmacologie de nombreuses civilisations avant le début de l’ère chrétienne. Au regard du large éventail de soins offert par le gel extrait de la plante, son usage était aussi répandu sur tous les continents.

Les anciens égyptiens vénéraient cette plante qu’ils appelaient « plante de l’immortalité ». Cléopâtre s'en servait ce qui expliquerait peut-être sa légendaire beauté ! Les hindous croyaient que l'aloe vera poussait dans le jardin d'Eden. La Chine antique l'avait baptisé remède harmonique grâce à toutes ses vertus thérapeutiques. Les Mayas l'ont utilisé pendant des siècles notamment pour hydrater la peau.

S'agissant de la première référence de son usage tel que nous l'entendons il faut remonter vers 50 après JC. C'est un médecin grec qui remarqua que l'aloe vera était efficace pour soulager nombreux problèmes.

Nombreux sont les écrits médicaux, d’Hippocrate, Aristote, Celsius, Galien… qui vantent ses vertus.

Cette plante vraiment extraordinaire est maintenant cultivée partout dans le monde et surtout en Espagne, au Mexique et aux Etats-unis. On pense que ce sont les espagnols qui ont importé l'aloe en amérique.


AccueilAccueil

Panier  
(vide)

Toutes les promos

Publicité