La création de la cosmétique a placé l’hygiène au cœur des préoccupations de l’homme moderne. L’histoire montre le parcours incroyable de produits considérés jadis comme sacrés et prenant aujourd’hui part à un secteur industriel en expansion.

 

Antiquité: Découverte des premiers produits de cosmétique

 

Des études anthropologiques et archéologiques inscrivent la découverte de la cosmétique dans la période antique. Au Moyen Orient, elle fait d’abord son apparition dans le milieu médical. Un peu plus tard, son usage se généralise. La cosmétique fera ainsi partie du domaine religieux. Selon les coutumes de l’époque, elle était utilisée pour parfumer les cadavres. Seule une catégorie favorisée de la société, y voyait une utilité esthétique.

La cosmétique est aussi apparue chez les Egyptiens. Le henné fut l’un des premiers produits découverts. D’abord utilisé dans les rites de momification, il sera ensuite destiné à des fins purement esthétiques. La matière brute, venue tout droit des pays méditerranéens, a été transformée en produits de beauté : huile, crème, rouge à lèvre, lotion pour le corps…

 

D’Inde en Europe

La culture indienne a intégré la cosmétique dans ses coutumes. C’était un moyen de signaler son appartenance à une caste grâce à des techniques de maquillage toujours présentes en Inde. L’usage du henné et des parfums faisait partie des atouts de séduction féminins. Il sera d’ailleurs signalisé dans le guide du Kamasoutra, rédigé pendant les 6 premiers siècles après Jésus- Christ.

Chez les grecs et les romains, la cosmétique n’avait pas autant de popularité. Un facteur historique important est cependant venu renverser ces coutumes. La conquête de pays orientaux par les romains a réussi à installer un échange culturel entre les différentes civilisations. Ainsi, comme les femmes orientales, les romaines commencent à utiliser le khôl, le phare à joues et plusieurs autres produits de cosmétique.

 

Essor de la cosmétique : du Moyen-Age à l’époque moderne

A l’époque médiévale européenne, l’hygiène et la cosmétique n’avaient aucune importance. Seul le peuple arabe continue à perpétuer cet héritage oriental. Par la suite, grâce aux croisades, la cosmétique a été progressivement rétablie dans les coutumes occidentales.

Le dix-huitième siècle rendra à la cosmétique l’importance qui lui est due. Les canons de beauté de l’époque impliquaient un usage excessif de maquillage (poudre blanche sur le visage par exemple). Mais le véritable essor du secteur de la cosmétique n’a été palpable que vers la fin du dix-neuvième siècle avec l’apparition des premiers appareils technologiques.

 

Avec le développement du secteur de la communication et l’apparition des médias, la cosmétique connait aujourd’hui un succès sans précédant.


AccueilAccueil

Panier  
(vide)

Toutes les promos

Publicité