Bien-êtreConseils

Comment prévenir les effets indésirables quand on utilise de l’Aloe Vera à boire ?

L’Aloe Vera est une plante reconnue dans le monde pour ses nombreux bienfaits. Il est par exemple utilisé pour soigner la peau brûlée et hydrater les cheveux. Mais son utilisation peut se révéler dangereuse lorsqu’on ne respecte pas les bonnes pratiques, notamment, en ce qui concerne le jus d’Aloe Vera. Dans cet article, vous allez découvrir les avantages et les dangers liés à la consommation de cette boisson, mais aussi les mesures préventives à adopter pour éviter ses effets indésirables.

Pourquoi prendre du jus d’Aloe Vera ?

L’Aloès est une plante aux longues feuilles pointues très cultivée dans les zones chaudes tels le bassin méditerranéen, le Vénézuéla et le Mexique. Ses propriétés naturelles sont les raisons principales de sa forte culture. Le gel renferme de nombreuses molécules actives telles que les enzymes, les vitamines, les acides gras, les sels minéraux et oligo-éléments, les anthraquinones, les polysaccharides et sucres.

Les produits de l’Aloe Vera, dont son jus, sont utilisés pour :

  • Stimuler la fertilité chez la femme ;
  • Apaiser le transit intestinal ;
  • Soulager les infections ;
  • Soutenir la digestion ;
  • Renforcer le système immunitaire.

Le jus d’Aloe Vera possède aussi des actifs contre le diabète, les maladies neurodégénératives, certains types de cancers, les anomalies lipidiques et d’autres pathologies.

Aloe Vera à boire : effets indésirables et contre-indications

L’Aloe Vera à boire ne procure pas que des bienfaits; il peut aussi se révéler dangereux pour certaines personnes lorsqu’elles ne prennent pas les précautions pour leur bien-être. Les dangers liés à cette consommation sont entre autres la diarrhée, les douleurs abdominales, l’apparition du sang dans l’urine ou encore le développement du cancer colorectal. Ce dernier effet se manifeste particulièrement lorsque la personne concernée utilise la plante sur un long moment.

En ce qui concerne les contre-indications, le jus d’Aloe Vera, comme la plante elle-même, est strictement déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent ainsi qu’aux enfants qui ont moins de 6 ans. L’utilisation de la plante n’est pas également conseillée lorsqu’on est allergique à l’une de ses molécules.

Quelles précautions prendre quand on prend du jus d’Aloe Vera ?

Quelles précautions prendre quand on prend du jus d’Aloe Vera ?

La consommation du jus l’Aloe Vera doit se faire suivant certaines normes sans lesquelles l’utilisateur mettrait sa vie en danger. Lorsque la préparation du gel se fait à la maison, il est possible que celui-ci s’entoure ou soit couvert d’une couche de latex jaunâtre. Cette couche est très toxique et doit être manipulée avec prudence.

Il est donc recommandé de prêter une attention particulière à la préparation, en prenant soin de changer à plusieurs reprises l’eau qui sert à tremper les feuilles de l’Aloe Vera. Cette mesure doit être observée rigoureusement avant le prélèvement du mucilage central qui renferme le gel.

En outre, même si à ce jour, il n’existe pas de documents officiels qui indiquent la posologie à prendre chaque jour, la consommation du gel d’Aloe Vera doit observer un certain dosage. Lorsqu’il est pur, ce jus peut être pris suivant les indications suivantes :

  • En cure de prévention : prendre 10 à 20 cl tous les jours, à jeun de préférence. La boisson peut être diluée dans de l’eau ou encore dans du jus de fruits ;
  • En cure active : prendre 2 à 3 fois par jour un dosage de 20 à 30 ml durant 10 jours au moins. Il faut ici veiller à les prendre avant ou entre les repas.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez aussi être intéressés par
Fermer
Bouton retour en haut de la page